J'avais trouvé le 1er tome percutant, dérangeant, terriblement réaliste. A tel point que depuis lors, les soirs de pleine lune, il m'arrive de me remémorer la tragédie qui s'était joué dans ce roman ! J'avais donc hâte de lire la suite de l'histoire. Enfin, je dis "suite", mais il s'agit plutôt d'un regard nouveau sur le même évènement.

DSC02599

Rappelez-vous : Miranda vivait avec sa mère, en pleine campagne, quand un astéroïde avait percuté la Lune et déclenché d'innombrables cataclysmes sur la planète Terre, provoquant de colossaux changements climatiques. Les effroyables évènements qui s'en étaient suivis m'avaient atterrée. Cette fois, nous suivons Alex Morales, 17 ans, et ses 2 jeunes soeurs, qui vivent dans un immeuble de New York au moment de ce terrible incident. Leur mère a été réquisitionnée à l'hôpital où elle travaille, et leur père est parti à Porto Rico pour un enterrement. C'est donc seuls qu'ils vont devoir faire face à des épreuves inimaginables : tout d'abord, la principale priorité est de trouver de quoi se nourrir; mais rapidement, les conditions météorologiques vont se dégrader, un nuage de cendres va recouvrir la ville tandis qu'un froid polaire va s'installer. Alex va devoir trouver des solutions pour sa survie et celle de sa famille. Difficile quand il n'y a plus eau ni électricité, que la grippe décime la population et que la montée des eaux menace une grande partie de la ville.

J'avais hâte de découvrir ce regard nouveau porté sur un évènement déjà connu par ailleurs. La peur des redites m'effrayait un peu, mais même si l'effet de surprise n'est bien évidemment pas aussi intense qu'à la lecture du tome 1, l'auteur a su se renouveler par de nombreux aspects. L'histoire se déroule en ville et non à la campagne, les problématiques sont donc tout à fait différentes que celles rencontrées par Miranda. Alors que celle-ci avait fini par se calfeutrer chez elle, il y a ici de nombreuses scènes à l'extérieur : à l'école, à l'église, dans les rues. Par ailleurs, le tome 1 prenait la forme d'un journal intime alors qu'ici le récit est à la 3ème personne, ce qui permet d'avoir beaucoup d'informations. La sensation d'isolement et d'enfermement ressentie à la lecture du 1er tome laisse la place à un sentiment d'angoisse provoqué par la promiscuité des cadavres qui jonchent les rues et les appartements voisins. L'attente est aussi longue qu'inquiétante : leur mère est-elle toujours en vie ? Ou bien a-t-elle péri dans l'inondation du métro provoqué par le raz-de-marée ? Porto Rico a-t-elle été recouverte par les eaux ? La ville est désormais une zone de non-droit où l'instinct de survie est le maître-mot. Alex devra faire preuve d'un courage et d'une détermination sans faille, bien qu'il doive s'occuper de ses jeunes soeurs à contre-coeur. Car notre héros est loin d'être parfait : colérique et mysogine, il n'en est finalement que plus humain à mes yeux.

La lecture de ce livre aura été une expérience bizarre et terrorisante...alors qu'il fait un froid sibérien dehors, je n'ose imaginer si la fin du monde devait arriver...que ceux qui craignent l'apocalypse pour décembre 2012 passent leur chemin !!!

Le 3ème tome sera disponible dans quelques mois, je me demande comment cette trilogie va bien pouvoir se terminer, puisqu'il semble impossible de revenir en arrière. Intitulé Les Survivants, j'espère de tout coeur y croiser Miranda et Alex !